Ville de Vouziers
Accueil

Le Curieux Vouzinois n° 95

Sommaire du n° 95 :

  • Le palais d’Attigny et ses environs, 2e partie : du traité de Verdun à l’an mil (Florent Simonet) ;
  • Primat, son château, ses lieux-dits (Emmanuel Grossin) ;
  • Les églises des reconstructions dans les Ardennes (Michel Coistia) ;
  • Un datura peut en cacher un autre (Bernard Destombe) ;
  • Une antiquité retrouvée : l’enfant « rieur » de Pont-Bar (Florent Simonet).

 

Dans ce numéro, vous lirez :

  • Florent Simonet commence cette deuxième partie par le partage de l’empire de Charlemagne entre ses trois petits-fils qui se rencontrent au « Palais d’Attigny ». Si ce palais fut un rendez-vous diplomatique entre les rois, descendants de Charlemagne, il fut aussi un lieu accueillant sept conciles et deux assemblées générales des Francs.
    À découvrir aussi la vallée de l’Aisne et ses villages au Xe siècle. Un tableau des actes nationaux et des événements relatifs à Attigny et ses environs vous serviront de repères chronologiques pour ce premier millénaire.
  • Primat, ce hameau de la commune d’Olizy-Primat, situé à l’écart de la route départementale reliant Olizy à Falaise, est largement ignoré par le passant. C’est une chance pour sa tranquillité, mais c’est dommage pour sa notoriété. Heureusement, Emmanuel Grossin lève le voile pour nous faire découvrir son château et ses seigneurs. Les lieux-dits « Les roches, Aigny, Orgeval, ruelle Putain… » n’auront plus de secrets pour le lecteur.
  • Michel Coistia vous initiera au renouveau de l’art sacré au XXe siècle dans les Ardennes à travers deux exemples : l’église de Terron-sur-Aisne reconstruite selon le style roman champenois dans la simplicité d’une architecture paysanne ; rebâtie après la Seconde guerre mondiale, l’église de Stonne s’inscrit dans la modernité. C’est la peinture à fresque de Maurice Calka qui retiendra toute l’attention du visiteur.
  • Avec l’art d’attiser la curiosité du lecteur, Bernard Destombe vous apprend comment le Datura l’ « Herbe aux fous », l’ « Endormeuse » ou encore la « Pomme poison » peut provoquer des intoxications. En effet, les cultivateurs qui produisent des légumes pour les conserveries doivent arracher les Daturas à la main, avant la récolte.
  • Enfin Florent Simonet a retrouvé la trace de l’« enfant rieur » de Pont-Bar qu’il nous avait présenté dans Le Curieux Vouzinois n°  82 de décembre 2009. En vous procurant le numéro 95 de la revue, vous découvrirez où est conservé aujourd’hui ce buste d’enfant et comment l’auteur l’a redécouvert.

 

Comment se procurer Le Curieux Vouzinois ?

Retour en haut de la page
 
Ville de Vouziers
Hôtel de ville
Place Carnot - BP20 - 08400 Vouziers
Tél. 03 24 30 76 30 - Fax 03 24 30 76 50